Accueil

 
Les Billets
Les Dossiers
News
Plan du site



Moteur interne


Vente de billets de banque de collection



 
  
 Accueil / Les Dossiers / 1970-2010 : 40ème anniversaire de la disparition du BIAFRA

 1970-2010 : 40ème anniversaire de la disparition du BIAFRA [13/09/2010]


Présentation :
Le Biafra ou république du Biafra était un Etat sécessionniste de 1967 à 1970 situé dans la partie sud-ouest du Nigéria. Le nom de Biafra vient du golfe du Biafra situé au sud sur la côte de l'océan Atlantique.

Population d'environ 13 500 000 habitants (en 1967), superficie de 76 364 km2, capitale: Enugu.

La majorité du territoire est composé de plaines et à l'ouest du delta marécageux du Niger où se cultivent les palmiers à huile, des hévéas et des cacaoyers. De plus ce delta est riche en gisements de pétrole. Le long de la frontière du Cameroum s'élèvent des collines. Ci-dessous, carte géographique situant le Biafra sur le territoire du Nigéria.

Histoire :
Ancienne colonie anglaise de 1914 à 1960, le Nigéria obtient son indépendance à cette dernière date. Le pays est alors divisé en trois régions disposant d'une large autonomie: la moitié nord est occupée par les Haoussas musulmans, le sud-ouest par les Yorubas, musulmans et chrétiens et le sud-est par les Ibos – ou Igbos – majoritairement chrétiens.

Le 15 janvier 1966, un coup d'état place le général Johnson Ironsi – d'origine Ibo – à la tête de l'état; il sera assassiné 6 mois plus tard, le 29 juillet 1966. Un gouvernement fédéral militaire le remplace tandis qu'une rébellion anti-Ibos provoque le massacre de plus de 30 000 Ibos. Le général Gowon, nouveau chef de l'état, modifie les structures administratives du pays en 12 régions ce qui provoque la colère des Ibos qui perdent l'exploitation des puits de pétrole du delta du Niger. Le gouverneur militaire de la région Est des Ibos, Odumegwu Ojukwu, refuse de reconnaître l'autorité du président Gowon. La tension monte progressivement entre musulmans et chrétiens pour aboutir à une guerre civile.
Le 26 mai 1967, le gouverneur Ojukwu proclame l'indépendance de la région qui prend le nom de république du Biafra avec Enugu comme capitale; Ojukwu en devient le président de cette république. L'armée biafraise compte alors 100 000 hommes. Un nouveau pays vient de naître en Afrique: la république du Biafra avec un président de la république, un drapeau, une armée, ses timbres-poste et sa monnaie.

La guerre du Biafra :
Le 6 juillet 1967, à la suite de la déclaration des compagnies pétrolières de verser les revenus de l'exploitation des puits au Biafra et non au Nigéria, l'armée fédérale nigériane déclanche les hostilités et entre en guerre contre l'armée biafraise en commençant à pénétrer sur le sol biafrais. La guerre durera deux ans et demi.
A partir de 1968, les deux armées maintiennent leurs positions et aucune ne parvient à progresser significativement. Mais le Nigéria va mener une stratégie d'encerclement et d'isolement du Biafra qui sera menée avec  succès jusqu'au 24 mai 1968, date où le Biafra pert son accès à l'océan Atlantique.
Dès cette date, le blocus total terrestre et maritime va entraîner une terrible famine où deux millions de personnes mourront de faim, de soif et d'épidémies. Ci-contre, une femme squelétique et son enfant. La médiatisation de cette famine qui montrait au monde des photos d'humains faméliques mourrants va déclencher un élan humanitaire international.
Un pont aérien sera mis en place pour acheminer sur le Biafra vivres et médicaments malgré l'opposition du Nigéria qui ira jusqu'à abattre en plein vol un avion de la Croix-Rouge.
En décembre 1969 quatre offensives nigérianes ont raison des dernières positions biafraises. Le 12 janvier 1970, un cessez-le-feu immédiat et sans conditions est signé entre les deux parties. Le 15 janvier, le Biafra est officiellement réintégré au sein du Nigéria. La république du Biafra a ainsi existé du 30 mai 1967 au 15 janvier 1970 au prix d'une perte humaine du peuple Ibos d'environ 2 100 000 morts.

La monnaie :
Dès sa création en mai 1967, le Biafra va se doté d'une monnaie, le pound divisé en 20 shillings c'est-à-dire la monnaie de la Grande-Bretagne en souvenir, probablement, que le Nigéria a été une colonie britannique. La « Bank of Biafra « va émettre un total de 7 billets de banque: en 1967 un billet de 5 Shillings et un second de 1 Pound puis en 1968 cinq billets de 5 Shillings, 10 Shillings, 1 Pound, 5 Pounds et 10 Pounds. A noter que les billets de 5 Shillings et de 1 Pound de 1968 sont différents de ceux de 1967.
Verso du billet de 1 Pound de 1968 ci-dessous: en son centre figure un palmier à huile cultivé dans le delta du Niger. Cet arbre est une essence forestière qui affectionne particulièrement les alluvions riches et humides, il porte comme fruit des petites drupes ou noix de palme. Cette dernière produit deux types d'huile: son péricarpe – paroi du fruit envelopant la graine – donne l'huile de palme, huile comestible, riche en acide palmitique et colorée en rouge en raison de sa teneur en carotènes; la graine, au centre de la noix, donne l'huile de palmiste, huile comestible en acide laurique. Derrière ce palmier figure un soleil se couchant à l'horizon. Ce soleil figure également sur le centre du drapeau du pays. En outre, cette face porte deux fois le numéro du billet et deux signatures, celle du gouverneur et du directeur de la banque.

 

Le verso du billet - ci-dessous - porte, à droite, les armoiries du pays où l'on retrouve le Soleil couchant et à la base, la devise du Biafra : "Peace - Unity - Freedom" en anglais, ce qui signifie "Paix - Unité - Liberté".

 

Article rédigé par Jack PIERRON (reproduction sur GlobeMonnaie$ avec son aimable autorisation)
Sources texte et photos : Wikipédia
Billet : collection personnelle de Jack PIERRON

Voir le Biafra sur GlobeMonnaie$

 

Auteur : Jack PIERRON infos sur l'auteur contactez l\'auteur

(c) GlobeMonnaies / David NISON 2006-2013 - tous droits réservés - Charte d'utilisation -

Sorry, but a Javascript-enabled browser is required to email me.


Les commentaires, articles, news, et autres publications sont sous la responsabilité de leurs auteurs.

Copyright © 2004-2018 - Site créé à l'aide du CMS DomPHP v0.83 DomPHP est un logiciel libre distribué sous licence GPL